RELIGIOLOGIQUES, 15 (printemps 1997) Orphée et Eurydice: mythes en mutation




Accès au désir / labyrinthe

 

retrouver sa vie
dans sa rondeur intime

Elle ne sait que le mince sourire intérieur d’elle-même à travers
le carré de sa fenêtre. L’édifice en face l’espace à confronter
bloque. Respire le vent.

elle touche l’image antérieure
de parcours
couloirs trop longs
qu’elle ne savait pas courts
courts

 

Invitation au danger

 

Un café inexistant orne l’envers de sa mémoire. Si elle sort
seulement de son trajet millénaire.

remboîter ses angoisses diurnes
pour suivre les méandres des mots invisibles qui
menacent
la langue surgissante
sous ses pieds

elle ne peut pas suivre les paroles sans
ce danger qu’elle semble rechercher
du divan

Margaret Michèle Cook*



Sommaire du numéro 15 | Page d'accueil


















(*)Margaret Michèle Cook anime des ateliers de création et enseigne à temps partiel la littérature française à l’Université d’Ottawa. Elle a publié Envers le jour, au Nordir, en 1994. Ces deux poèmes sont tirés de L’espace entre suivi de Soirée en feu (1996) et reproduits avec l’aimable autorisation des éditions du Nordir. |Retourner au texte|