Ghislain Fournier

Rave, intensité et quête de sens

 

S’insurgeant contre l’absurdité de l’existence, Sapiens, l’« animal raisonnable », cherche occasionnellement à émerger de sa petite vie ordinaire et sans relief. Il peut alors tenter de se transporter hors de son univers clos en s’aventurant sur les obscurs chemins de l’extase : ek‑stasis, être soi, mais hors de soi… C’est un voyage initiatique qui attend celui qui s’engage dans cette voie : un voyage qui l’invitera à rompre avec le quotidien pour vivre une expérience de l’intense ; un voyage dont l’apex sera un ravissement, celui de la fusion à cette intensité qui n’est pas lui, mais à laquelle il participe. Comme tout parcours initiatique, c’est un être transformé qui en reviendra : un être qui aura vibré à l’intensité signifiante. Dans ces perspectives, cet article vise à établir que le phénomène rave, par sa recherche d’intensité, s’inscrit au nombre des formes contemporaines que prend la quête de sens.