François Gauthier

Consumation. La religiosité des raves 

 

Cet article entend démontrer en quoi le phénomène des raves peut être considéré comme religieux, en portant un regard essentiellement religiologique sur un ensemble de faits caractéristiques. On tentera plus précisément de cerner l’impressionnant dynamisme de ces bouillons de cultures comme étant une conséquence de l’efficacité religieuse de ces derniers. Après avoir démontré que les raves peuvent être définis comme de véritables rituels religieux d’ordre festif, puisant à même les principes de ce que Georges Bataille a nommé la « part maudite », on verra comment ils opèrent selon une logique consumatrice proprement sacrificielle. Le parcours proposé est concentrique, à commencer par les représentations symboliques et les valeurs émergentes au sein de ce phénomène pour, ensuite, tendre vers son noyau efficace, l’expérience du rave, en passant par la ritualité qui l’entoure.