Jean-Pierre Thomas

Entre sacré d’initiation et sacré de transgression : analyse du processus victimaire dans le roman Maria Chapdelaine

Le roman Maria Chapdelaine présente un univers très rigide, dominé par les ordonnances apparemment immuables imposées par le clergé, instance dominante de la société canadienne-française au début du XXe siècle. Çà et là surviennent toutefois des transgressions qui conduisent à des états de crise que seul résoudra le sacrifice de victimes désignées par la communauté. L’analyse du roman à partir des théories élaborées par l’anthropologue français René Girard permet de rendre compte du processus victimaire et de ses implications. Elle permet également de voir comment s’inscrivent les marques du sacré de transgression dans une communauté ordonnée a priori par le sacré d’initiation.