Daniel Doré, 1998.
Le livre de Tobit ou le secret du roi, collection Cahiers Évangile, 101, Paris, Cerf 67 p.


Rédigé pendant la période hellénistique (pp. 4, 7 et 9), le livre de Tobit fait partie des textes deutérocanoniques (apocryphes). L'histoire générale y est celle de la vie quotidienne de deux familles issues de communautés juives de Perse. Mais le coeur de ce récit est surtout un appel à la conservation de la tradition juive, et cela malgré les périodes difficiles. Suite à une introduction succincte qui donne une idée des diverses traductions, de la structure littéraire et de la genèse de l'oeuvre (pp. 5-9), l'auteur divise le récit en trois sections, soit : «Les personnages et leurs épreuves» (Tb 1, 1-3, 17, pp. 11-22), «Le voyage et le mariage de Tobie» (Tb 4,1-12,5. pp. 23-50) et «La révélation et l'épilogue» (Tb 12, 6-14, 15, pp. 51-57). Dans la première et troisième section, il est intéressant de noter les rapprochements qu'effectue Doré entre le récit de Tobit et le récit de Job, en particulier en ce qui concerne l'image du juste mis à l'épreuve, mais dont les souffrances seront largement gratifiées. Dans la deuxième section, on retrouve une analyse portant sur les règles matrimoniales et la notion de conservation du patrimoine par l'interdiction d'épouser une étrangère. Mais l'ensemble de l'ouvrage de Doré porte particulièrement attention au thème de l'aumône. Selon lui, le livre de Tobit fut écrit dans la perspective d'une théologie deutéronomique de la rétribution (p. 54) et est de ce fait principalement axé sur les préceptes concernant l'aumône (pp.12, 24-27, 51-57). D'autres préceptes, tels l'obligation de donner une sépulture à autrui (p. 14) ou les devoirs envers les parents (p. 24), sont aussi analysés par l'auteur. Notons aussi que ceux qui s'intéressent aux anges et aux noms théophores qu'on leur donne trouveront ici quelques références (pp. 29, 53-54).

Fidèle à la tradition des Cahiers Évangile, cet ouvrage est une bonne introduction à tous ceux qui s'intéressent à la très belle histoire de Tobit et à la tradition juive.

 

Guylaine Cyr

Université du Québec à Montréal

Sommaire des recensions / Page d'accueil