Jean-François Catalan. 1994. L'homme et sa religion : approche psychologique. Paris: Desclée de Brouwer., 210 p.



Sous ce titre, Jean-François Catalan nous propose en fait un manuel de psychologie religieuse. Il ne s'agit pas de traiter de la religion d'un point de vue théologique, mais bien de voir ce que la psychologie nous apprend sur les attitudes et les comportements religieux, individuels et collectifs, quelles que soient les croyances religieuses en cause.  Un accent particulier est toutefois mis sur le christianisme, puisque les lecteurs appartiennent en majorité à la civilisation judéo-chrétienne et que l'auteur est un prêtre catholique.

Le postulat fondamental à la base de l'ouvrage est que la dimension religieuse est un des aspects les plus symptomatiques du phénomène humain, et qu'à ce titre, il ne peut laisser le psychologue indifférent.  Puisant dans les données de la psychologie sociale pour les phénomènes de groupe et les mouvements religieux, de la psychologie individuelle (avec de nombreuses références à la psychanalyse) pour les expériences religieuses et les motivations qui les sous-tendent, et de la psychologie génétique pour les étapes du développement religieux, l'auteur fait un tour d'horizon complet, en dix chapitres, de ce que la psychologie peut apporter à la compréhension du phénomène religieux:

1-Méthodes et perspectives : le psychologue ne s'intéresse ni à la théologie ni à la métaphysique, mais s'interroge sur la cohérence des attitudes, la signification donnée par le croyant aux ´véritésª religieuses qu'il professe, aux rites qu'il pratique, etc.

2-Des expériences : ou la religion telle qu'elle est vécue, mais encore faut-il définir ce qu'est l'expérience!

3-Psychologie collective ou mouvements religieux : des sectes aux communautés nouvelles, qu'est-ce qui pousse l'individu à s'y accrocher?

4-Besoins de l'homme et désir de Dieu : illusion? défense? opium du peuple? besoin? désir?

5-Foi, croyance, incroyance : quels sont les motifs qui poussent à croire et à ne pas croire?

6-Religion et mystique : la voie intérieure est-elle la voie religieuse par excellence, comme le laissent supposer certains aspects de l'úuvre de Jung, l'intérêt pour l'Extrême-Orient, etc.?

7-Le poids de la culpabilité : la religion prône une éthique et interpelle la conscience morale, ce qui pose la question du sentiment de culpabilité et des conduites normales ou pathologiques qui en résultent.

8-Prières, rites, sacrifices : l'aspect rituel est un élément essentiel du comportement religieux; il s'agit d'en comprendre l'exacte signification.

9-Guérison et salut : si être sauvé du mal est un désir profondément humain, qu'en est-il cependant des ´guérisonsª miraculeuses?

10-Les étapes du développement religieux : les conduites religieuses évoluent avec l'âge; quel sens donner à une telle évolution?

On le voit, le menu est copieux et l'auteur fait un tour exhaustif de la question, sans pour autant prendre parti pour l'une ou l'autre théorie.  Le texte est facile à lire et agrémenté d'encarts, extraits de textes importants des principaux auteurs qui ont écrit sur l'un ou l'autres aspect.  Les références sont d'ailleurs assez nombreuses pour permettre à celui ou celle qui le désire d'approfondir un point qui l'intéresserait davantage.

Ce livre ne s'adresse pas directement au grand public, mais sera utile à tous ceux qui úuvrent dans le domaine de la pastorale, du counseling religieux ou dans des activités où le comportement religieux est directement mis en cause (appartenance à une secte, culpabilité, mysticisme...).  Il permet en effet de comprendre les raisons de certaines attitudes et conduites, et donc de les aborder avec plus de discernement.  Il ne donne cependant pas de conseils : à chacun de tirer ses propres conclusions de sa lecture ou de pousser plus loin sa recherche.


Monique Morval,
Département de psychologie, Université de Montréal

 

Sommaire des recensions / Page d'accueil